Orthotripsie ou traitement par ondes de chocs focales extracorporelles sous guidage radioscopique et/ou echoscopique

L’orthotripsie est une technique relativement nouvelle, c’est un traitement non invasif.
Le principe est simple:  certains tissus (tendons, ligaments et cartilages) souffrent de façon chronique car ils sont peu vascularisés et ont donc du mal à cicatriser ou à se régénérer, le traitement consiste donc à stimuler le tissu malade, à l’endroit de la lésion sous contrôle de l’imagerie échographique et/ou radioscopique.
Les ondes sonores et ultrasonores vont par un phénomène de cavitation entraîner une néovascularisation, désagréger les calcifications et stimuler la réparation et la régénération des tissus.

Déroulement de la procédure

Avant la réalisation de la séance, un contact préalable entre le patient et le Dr Chenaitia est systématique, afin de délivrer une information claire, loyale et appropriée, et afin d’obtenir un consentement éclairé. La procédure dure 20 minutes. Un repérage de la zone lésé est réalisé par échographie et/ou radioscopie, puis les ondes de chocs sont focalisées sur cette zone, avec une montée progressive de l’intensité des chocs pour améliorer la tolérance.

Quels sont les indications ?

Pathologie chronique et rebelle a un traitement médical bien conduit de type :

  • Tendinopathies calcifiantes ou non : les tendinopathies calcifiantes de la coiffe des rotateurs, les aponévrosites plantaires ou « épine calcanéenne », les épicondylites ou « tennis elbow », les épitrochléites ou « golf elbow », les tendinopathies patellaires ou « jumper’s knee », tendinopathie ou enthesopathie du moyen fessier et les tendinopathies ou enthésopathies d’Achille
  • Lésions ligamentaires ou entorses : entorse de cheville ou du genou ayant du mal à cicatriser
  • Osteonecrose, Pseudarthrose et periostite : un avis spécialisé est nécessaire dans ces indications, avec une discussion au cas par cas

Quels sont les risques ?

L’orthotripsie est un traitement non invasif, il est cependant douloureux, un traitement est prévu à cet effet. le risque principal est l’apparition d’un hématome, les autres risques plus rares, vous seront expliqués lors d’une consultation pré interventionnelle .

Inconvénients

Cette thérapeutique est naturelle et innovante, elle est hélas actuellement non prise en charge par les caisses d’assurance maladie. L’inconvénient majeur de cette technique est son coût  non pris en charge par les caisses sociales. Il existe une possibilité de prise en charge par certaines mutuelles. La plupart des affections nécessitent 5 séances successives à 1 à 2 semaines d’intervalles.

Pour les patients sous CMU ou en difficultés sociales des alternatives thérapeutiques à moindre coût peuvent être proposées.

Taux de réussite

Les taux sont proches de 70% de bons résultats. Il peut se passer de 4 à 6 semaines avant de ressentir les bienfaits du traitement. Un suivi échographique et radiologique avec le Dr Chenaitia et clinique avec le médecin prescripteur sera planifié.

Consulter les sites des autres centres de soins pratiquant l’orthotripsie :

– Pour en savoir plus, document dédié aux médecins prescripteurs :